Projets alimentaires territoriaux

Les flux rss du siteImprimer la page

Selon une étude d'Opinion Way réalisée en 2016, 61% des Français seraient prêts à payer plus cher des produits s'ils sont fabriqués dans leur région. Parallèlement, 42% des sondés soulignent qu'ils privilégient les produits locaux car ils veulent connaître l'origine de ce qu'ils consomment, 32% estiment que ces produits sont de meilleure qualité et pour 24%, ils correspondent davantage à leurs valeurs.


D’autre part,  80 %  des Français déclarent acheter des produits locaux pour faire face à la crise ou recréer du lien social (Source : Mes courses pour la planète). Les «consomm’acteurs» traduisent ainsi leur volonté de soutenir l’économie et l’emploi local. Enfin, 70% des personnes disent consommer plus de produits vendus en circuits courts qu'il y a deux ans (étude de la fondation Carasso - novembre 2016).

Afin de répondre à cette demande des consommateurs, les acteurs du développement des territoires dont les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour créer des projets alimentaires territoriaux. Ces projets s'appuient sur un diagnostic partagé faisant un état des lieux de la production agricole et alimentaire locale, du besoin alimentaire du bassin de vie et identifiant les atouts et contraintes socio-économiques et environnementales du territoire.

Élaborés de manière concertée à l’initiative des acteurs d'un territoire, ils visent à donner un cadre stratégique et opérationnel à des actions partenariales répondant à des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et de santé. L’alimentation devient alors un axe intégrateur et structurant de mise en cohérence des politiques sectorielles sur ce territoire.

Acteurs des secteurs publics et privés se rassemblent ainsi pour définir un projet commun et le mettre en œuvre sur leur territoire. Sur la thématique alimentaire, il s’agit le plus souvent de :

  • D’identifier l’offre alimentaire disponible sur le territoire pour valoriser les ressources et savoir-faire existants,
  • Mettre en relation des professionnels de l’alimentation à une échelle locale et les accompagner dans le choix de leurs approvisionnements
  • Permettre aux producteurs de trouver des débouchés en cas de situations exceptionnelles (surplus de productions)
  • Accompagner et faciliter les initiatives locales : création de magasins de producteurs, plateformes de regroupement de l’offre et de distribution, création d’un atelier de transformation, …


Résolument tournées vers cette économie de proximité, les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes s’engagent localement dans ces Projets Alimentaires territoriaux et participent au réseau national qui les fédère : http://rnpat.fr/

Voici quelques exemples de projets alimentaires territoriaux menés ou en cours en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Parc du Livradois Forez et Grand Clermont
  • Ardèche méridionale
  • Pôle alimentaire isérois
  • Projet alimentaire sur le bassin annécien
  • Etc.




CONTACT(S)

Stéphanie TABAÏ
Chargée de mission alimentation de proximité
stephanie.tabai@aura.chambagri.fr